Media au Pluriel - Agence conseil en solutions de publication Cross-media - publication multicanal - Cross Media Publishing solutions Agency

A chaque type de publication sa solution (Partie 1)

16 Fév
Évaluez cet article
(1 K2_VOTE)
Les types de publication (media au pluriel) Les types de publication (media au pluriel)

Il y a 2 manières de concevoir la publication cross-media.
2 environnements cohabitent souvent, et il est important de bien en percevoir les enjeux car ils n'impliquent pas la même technologie, les mêmes enjeux, contraintes, ni les mêmes process de production.

notre vision de la publication

Nous avons, au fur et à mesure de nos interventions chez nos clients, identifié 2 besoins majeurs, soit 2 modes de publication distincts, qui toutefois, doivent bien souvent être capables de cohabiter ensemble. Nous allons voir comment ils se présentent et à quels besoins ils répondent.

1. La publication layout Driven : Il s'agit de publications pilotées par la maquette. Le contenu est inséré ou modifié dans la maquette par l'utilisateur. Il s'agit pour la plupart de pages dont la maquette est spécifique et le modèle graphique n'est pas répété. Ainsi, automatiser ce type de publication s'avère quasiment impossible.

Toutefois, on peut imaginer aussi qu'une publication soit layout Driven tout en faisant appel à des pages gabarisées et répétitives. La différence, avec le mode que nous allons détailler ensuite, est que le contenu est inséré manuellement par l'utilisateur, qui va aller remplir des zones de la page en y insérant son contenu personnalisé.

2. La publication Content Driven : Il s'agit de séparer totalement le contenu de la forme. Vous allez compléter des contenus, produits, articles etc... sans vous soucier de leur forme et du média sur lequel ils seront publiés. C'est le principe majeur de l'automatisation.

  • On va donc faire appel à un data manager pour gérer les données formatées d'un coté (titre, chapeau, texte par exemple) en saisissant les contenus dans des interfaces de type formulaire.
  • D'un autre, on va concevoir des gabarits de pages (Indesign, HTML, mobile, tablettes) qui contiendront des zones spécifiques pour accueillir les contenus du data manager.
La dernière étape consiste à lancer des générations, qui vont automatiquement, intégrer les contenus dans les gabarits en fonction du média choisi. Les pages générées peuvent bien sur être modifiées à la marge par l'utilisateur lui même au travers d'une interface Web, ou par une agence qui peut récupérer la ou les pages générées au format natif (Indesign par exemple) pour ce que l'on va appeler du "Fine tuning" ou de l'adaptation à la marge.

Attention, le but de la génération automatique est naturellement de limiter les interventions de maquettes. Alors il ne s'agit pas de devoir reprendre toutes les pages générées, sinon, dans ce cas, le Content driven n'a plus vraiment d'intérêt.

Un des gros avantages du content driven est donc de pouvoir générer à la volée et simultanément, un nombre colossal de pages complexes et ce, sur tous les médias à la fois, garantissant une totale cohérence des contenus. En effet, les contenus étant centralisés dans le data manager, un simple modification, et la mise à jour est unilatérale.

A titre d'exemple, l'un de nos client arrive à générer et finaliser 4 guides produits de 600 pages environ en l'espace de 3 semaines, soit environ 2400 pages en quelques clics. La rentabilité n'est plus à démontrer...

Publier avec des interfaces layout driven

Détaillons maintenant chaque processus de publication sous forme d'exemples et de manière de procéder.

Il y a naturellement de nombreuses manières de procéder. Cela dépend naturellement de votre organisation, du type de solution que vous utilisez, et de vos attentes.

1. Le plus traditionnel...

  • Votre agence de création va préparer une maquette sur mesure répondant à vos besoins de communication et incluant l'ensemble des pages nécessaires.
  • une fois la maquette finalisée, elle l'envoie dans votre plateforme de publication
    Le chemin de fer est alors à votre disposition, et vous pouvez à travers une simple interface Web contribuer à l'élaboration du contenu. Chaque zone est éditable et vous pouvez modifier, remplacer les textes et les images en place.
    Biensur chaque page, zone peut être insérée au sein d'un workflow collaboratif vous permettant de faire intervenir différents contributeurs au fur et à mesure de la création de votre page. (brief photo pour un photographe, validation d'une mention au juridique etc...)
  • Votre publication est prête ? D'un simple clic, vous générez le PDF pour l'impression, ou pour une diffusion web. Un Flip Book est également possible... Bref, tout ce qu'il est possible de produire à partir d'un fichier inDesign est à votre disposition.

Avantages :

- vous avez la main sur la production des contenus, la validation au sein de vos équipes (aucun savoir faire PAO requis)
- vous suivez l'avancement de votre publication en temps réel et vous pouvez intervenir à tout moment
- la publication est en permanence disponible pour une réédition par la suite ou une seconde version comme dans une langue différente. une simple duplication et vous recommencez le process

Inconvénients :

- les contenus ne sont pas mutualisables sur d'autres supports
- une modification de la mise en page nécessite une intervention de votre agence

 

2. Le layout driven basé sur des templates (gabarits)

Vous produisez une publication régulièrement (affiche, flyer, cartes de visites, brochure..) et vous souhaitez avoir la main sur sa construction. Dans ce cas, vous pouvez procéder comme suit :

  • votre agence va concevoir un certain nombre de gabarits afin de vous permettre une alternance d'une publication à l'autre.
    • couvertures, 4eme de couverture
    • pages sommaires
    • pages intérieures
    • pages de dossier...
  • Après vous lancez une nouvelle publication vierge
  • sélectionnez la pagination
  • Appliquez une couverture à partir des modèles, une page sommaire etc...
  • ensuite vous complétez les textes comme dans l'exemple 1.

Avantages :

- Vous avez toute latitude de construire une publication sur mesure que la pagination soit importante ou qu'il s'agisse d'un simple flyer ou affiche, et ce, sans aucun savoir faire PAO.
- Vous n'avez plus besoin de votre agence pour décider de lancer un nouveau numéro.
- Vous recentrez le travail de vos prestatires graphiques sur leur vraie valeur : la création
- Vous êtes certain de garantir le respect de la charte graphique

Inconvénients :

- les contenus ne sont pas mutualisables sur d'autres supports
- les temps de production sont liés au nombre de pages à compléter
- dans le cadre de pages répétitives, les contenus sont à insérer sytématiquement manuellement

 

3. Les interfaces dites Web to Print

Autant, les mises en pages complexes utilisées dans les exemples précédents peuvent être complexes et necessiter d'intervenir directement dans la mise en page, accéder aux feuilles de styles, polices, éditer les images etc...

autant parfois, il n'est pas nécessaire d'aller jusque là dans l'édition d'une page.
Lorsque par exemple vous souhaitez animer un réseau de distributeurs, vous pouvez souhaiter limiter les interventions au maximum. Même si des interfaces complexes permettent de le faire, elles sont forcément plus couteuses et donc pas forcément nécessaires au regard de vos besoins.

Le Web to print peut être la solution. Nous sommes toujours dans l'univers de la publication Layout Driven, mais simplifiée à son extrême. Même si au départ, les process sont les mêmes :

  • votre agence va concevoir les gabarits de flyers, affiche... voir de brochure
  • les gabarits sont insérés dans le système

En revanche, par la suite, les utilisateurs n'ont à disposition qu'une prévisualisation de la mise en page, avec en regard un formulaire correspondant au zones éditables. Exemple : Titre, période de promotion, adresse magasin...
Les champs sont remplis, puis le formulaire validé. La page est recomposée et la page apparait avec les modifications. C'est typiquement, les interfaces auxquelles vous pouvez avoir accès sur par exemple le site Vista Print.

Avantages :

- Aucune formation nécessaire pour les utilisateurs
- Rapidité d'exécution et de réalisation

Inconvénients :

- les contenus ne sont pas mutualisables sur d'autres supports
- le process de création d'un nouveau gabarit est souvent plus compliqué et ne peut pas être réalisé par vos soins
- les interventions maquettes ne sont pas possibles (récupération du fichier indesign pour modification et réintégration)

 


Dans notre prochaine partie (Partie 2), nous vous détaillerons la publication Content Driven...
A chaque type de publication, sa solution
You are here Le blog A chaque type de publication sa solution (Partie 1)