Media au Pluriel - Agence conseil en solutions de publication Cross-media - publication multicanal - Cross Media Publishing solutions Agency

La publication automatisée (mise en page automatique)

01 Oct
Évaluez cet article
(1 K2_VOTE)

Nous avons abordé dans un article précédent article, les concepts de publication cross média ou dans la langue de molière multicanal (cf. article). Nous avons naturellement vu les avantages que procurent les plateformes permettant ce type de publications pour manager ses contenus sur le print, le Web mobile...

Toutefois, pour un R.O.I encore plus efficace, il faut envisager l'automatisation de votre mise en page en non plus uniquement, son management et sa création au travers de la plateforme. Le principe est simple. Vous allez séparer le contenu de la forme...
Cela parait bien souvent compliqué lorsque l'on parle du PrInt, mais pourtant depuis que le Web a fait son apparition, 90% des sites sont dynamiques. Entendez par là que le contenu est au sein d'une base de donnée, et qu'il est ensuite affiché sur des pages types appelés gabarits ou templates (blog, sites d'information, sites de recherche..).

Les rédacteurs ne se soucient plus de la mise en page et n'y ont même pas accès. Ils saisissent leurs contenus au travers d'un simple formulaire découpé selon les besoins de publication et la rubrique concernée. Après, en sauvegardant, leur "article" est automatiquement mis en page dans le site au sein de gabarits.

InDesign Serveur, votre maquettiste virtuel...

Et bien, il en est de même aujourd'hui pour le Print.
Première étape : Au sein de votre plateforme, vous avez besoin d'un "DATA MANAGER". Ce dernier va contenir tout vos contenus qui d'ailleurs, pourront également être publiés, et même versionnés pour le Web, mobile... Il s'agit de structurer vos informations en base de données. Par exemple dans le cas d'éditorial :

  • titre
  • chapeau
  • inter
  • corps de texte
  • a retenir...

Dans le cas d'un catalogue produit :

  • Nom du produit
  • description
  • conditionnement
  • prix
  • descriptif
  • fiche technique
  • pictogrammes (nouveau, en solde...)
  • documents associés...

Il n'y a aucune limitation, mais il est essentiel de bien structurer votre contenu, à savoir, parfaitement bien analyser tout ce qui constitue un produit, un article etc..
Cette étape est essentielle dans la construction de votre data manager, et il est recommandé de vous faire accompagner par des spécialistes sur ce point.

Deuxième étape : les gabarits
Comme pour le Web, il s'agit maintenant de construire vos gabarits inDesign (si votre plateforme travaille avec inDesign Serveur). Là cela se complique un peu. Assez peu d'agences sont en mesure aujourd'hui d'intégrer efficacement les règles d'automatisation lorsqu'ils sont dans la phase créative de vos templates. En effet, l'automatisation impose des contraintes...

Un gabarit ou template comme son nom l'indique, est une page formatée avec des emplacement bien définis pour accueillir vos contenus. Si par exemple votre image d'ouverture ou votre packaging produit se trouvent en haut à droite, ils ne peuvent pas comme par magie se retrouver à gauche, sauf à prévoir un second gabarit avec cette particularité de mise en page.

Les Styles de mise en page....

Là encore, fini le bricolage et les enrichissements (bold, italique, choix des polices) effectués à la main par les maquettiste sur leur Mac. Comme pour le Web, vous devez à l'avance définir quels vont êtres les styles (police, corps) utilisés pour chaque partie de votre mise en page. Votre plateforme va ensuite faire le lien entre cette définition de style et votre contenu, pour qu'automatiquent, inDesign sache que votre titre ou le nom de votre produit doit être affiché en "Helvetica Bold, corps 18, interlignage de 17,5, approche de -0,25 etc"...

InDesign au travers de votre plateforme de publication cross media, va alors pouvoir générer et mettre en page automatiquement votre publication.

Lorsque tout cela est correctement effectué, d'autres problématiques trouvent également leurs solutions

Automatiser le redimensionnement des blocs de contenus

Contrairement au Web, inDesign fonctionne avec des blocs de contenus de 2 types : textes ou images.
En ce qui concerne les images, il est très simple de leur appliquer des règles de cadrage automatisés définis au sein de votre gabarit par des styles d'objets. En revanche, il est essentiel que votre plateforme vous mette à disposition des paramétrages de redimensionnements automatiques.

Le principe est simple, il s'agit encore une fois de réduire le travail des contributeurs en redimensionnant automatiquement la taille des blocs de votre gabarit et l'adapter contenu qu'il doit accueillir. Par exemple :

Le chapeau de votre article ou le descriptif de votre produit va selon les cas tenir en 2, 3 ou 4 lignes....
Naturellement, il ne s'agit pas de créer 3 templates différents. Dans ce cas, on crée des règles de redimensionnement, en précisant qu'un bloc en particulier va devoir s'adapter à la taille du contenu. Cela fonctionne pour les textes et les images naturellement.

Ainsi, votre maquettiste n'aura pas à reprendre un grand nombre de pages pour adapter la mise en page générée automatiquement par inDesign

Automatiser des chaines de caractères

Une autre problématique notament en éditorial, est d'arriver à gérer automatiquement le traitement des césures, mais également de certaines chaines de caractères. En effet, même si l'on peut déterminer des règles de coupes des mots (césures) dans les styles d'indesign, on a parfois besoin de pouvoir les gérer précisément sur des chaines de caractères particulières.

Nous avons par exemple rencontré cette problématique chez un de nos clients. Il nous a demandé de repérer des chaines de caractère du type :

  • de 20 à 40 mm
  • http://www.domaine.ext
  • nomproduit.reference
  • ...

Sur ces chaines en particulier, il ne voulaient pas qu'une valeur "de 20 à 40 mm" se retrouve coupée après le "à" et que la suite apparaisse sur la ligne suivante.
Nous avons donc créé des règles qui recherchent automatiquement ce type d'enchainement "de [nombre] à [nombre] [mot]", et lui avons appliqué une règle d'automatisation particulière, afin qu'il ne soit jamais séparé sur 2 lignes.

Ces règles n'ont pas de limites biensur, et permettent d'affiner au maximum l'automatisation des pages générées, et donc de réduire les interventions de prépresse de façon considérable. Toutefois, la maitrise d'indesign est essentielle. Il ne s'agit plus de création mais bien d'automatiser une charte inDesign

Nous avons réussi sur une publication à obtenir une réduction du budget prépresse de plus de 70% !

Ce qu'il faut retenir

Pour réduire vos coûts de prépresse, l'automatisation est particulièrement recommandée. Naturellement, sa mise en place est plus couteuse, rappelez-vous, il faut :

  • des tesmplates sous indesign (intégrant les règles d'automatisation)
  • un data manager pour gérer votre contenu
  • une plateforme de publication gérant l'automatisation et ses besoins

Ces 3 éléments sont essentiels.
Pour les réaliser, il vous faudra préalablement bien définir ce qu'est votre contenu, ses spécificités, sa complexité... Bref tout ce qui le caractérise.
Il faut ensuite que votre publication se prête à l'automatisation. Si par exemple sur une publication de 800 pages, vous avez 780 pages différentes (avec des mises en pages radicalement différentes), créer 780 templates n'apportera aucun retour sur investissement.

Il faut donc rationnaliser la mise en page de votre publication. Cela ne veut pas dire que vous devez produire 780 pages identiques sous prétexte d'automatiser. Vous êtes libres de créer un certain nombre de templates représentatifs, afin d'alterner et diversifier la mise en page pour que votre publication remplisse pleinement ses objectifs marketing... Mais nous vous conseillons que le nombre de vos templates n'excède pas 3 à 5% de la pagination de votre publication.

media au pluriel vous accompagne dans toute cette phase préparatoire qui va de l'analyse de vos publications, leur rationalisation, et leur automatisation.
Ces différentes phases sont essentielles à l'obtention de votre ROI.


You are here Le blog La publication automatisée (mise en page automatique)